mercredi 29 juin 2016

Quel foin pour les vaches laitières ?

Comme tous les ruminants, les vaches laitières mangent principalement de l'herbe : c'est en effet la consommation d'herbe, fraîche ou sous forme de foin, qui contribue largement à la production de lait, en quantité comme en qualité. Quel foin pour les vaches laitières ? Comment répondre à leurs besoins en énergie si spécifiques ?

Le foin que mangent les vaches laitières se substitue généralement à l'herbe fraîche lorsque celle-ci n'est plus disponible. Le choix du foin que vous allez donner à vos animaux est déterminant, puisqu'il influe considérablement sur la qualité du lait que vont produire les vaches.

L'herbe broutée dans les pâturages en été constitue l'essentiel de la ration alimentaire des vaches laitières : ces fourrages verts, qu'il s'agisse par exemple de luzerne ou de colza, dont les qualités nutritionnelles sont particulièrement adaptées aux animaux. Les espèces bovines les plus rustiques, en montagne par exemple, se nourrissent également d'herbes sauvages, en plus ou moins grande proportion.

Selon les régions et le climat local, cette période de patûrage estival dure plusieurs mois. Si le climat est trop sec, l'herbe fraîche est moins disponible : les vaches mangent dans ce cas du fourrage.
Puis en hiver, l'herbe est remplacée par le foin, l'ensilage d'herbe et, de manière moins fréquente, par l'enrubannage d'herbe ou de légumineuses.

A chaque stade de lactation correspond un type de foin : les vaches laitières n'échappent pas à cette règle. Ainsi, il faut distinguer la pétiode de lactation, de la période de tarrissement.
- En période de lactation, les besoins en énergie et en protéines sont particulièrement élevés : c'est en effet le moment où les animaux doivent se nourrir pour assurer la production de lait, tant en quantité qu'en qualité. Les vaches laitières ont alors besoin de foin riche, comme celui de luzerne ou de trèfle.
- En période de tarissement, les besoins en énergie sont nettement moins importants. Cela signifie que le foin n'a pas à être aussi riche : c'est pourquoi il peut plutôt être majoritairement issu de graminées. C'est aussi la période où il faut anticiper les futurs vêlages ainsi que la prochaine production de lait : le foin distribué aux animaux doit être moins concentré en potassium.

Bien entendu, dans tous les cas, ce foin devra être stocké dans des conditions optimales, afin de ne pas en altérer les qualités nutritionnelles, et de minimiser tout risque pour la santé de vos animaux.
De même, les mangeoires doivent être dimensionnées à la taille de votre cheptel, installées à l'abri de la pluie, bien entretenues, tout comme le reste de vos installations d'élevage. Pour obtenir des informations sur l'alimentation de vos bovins, ou pour toute question sur nos produits et équipement pour l'élevage, faites appel aux experts Agrizone, qui seront ravis de vous aider et vous conseiller.




Crédit photo : OpiTwitt - Flickr Creative commons

Derniers articles
permis de conduire tracteur
jeudi 12 septembre 2019
ambassadeur produit agricole agrizone
lundi 26 août 2019
servante atelier agricole
vendredi 26 juillet 2019
pieces dechaumeur a dents
mercredi 17 juillet 2019
Merci, votre mot de passe a été changé.
Merci, vous serez rappelez dans les plus bref délais.
Vous êtes désormais inscrit à la newsletter