jeudi 28 juillet 2016

Moisson 2016… vers une année « noire »

Avec des conditions climatiques très compliquées cette année : gel, averses régulières, crues… et un déficit de luminosité, la récolte 2016 de céréales s’annonce des plus catastrophiques.

Moisson 2016… vers une année noire

Avec des conditions climatiques très compliquée cette année : gel, averses régulières, crues… et un déficit de luminosité, la récolte 2016 de céréale s’annonce des plus catastrophiques.

Selon Jean-Luc Pefau, responsable  du service Grandes Cultures à la chambre d’agriculture, la récolte en cours risque d’être l’une des plus noire pour la France depuis des années : « Ça va très mal : pas de prix, pas de quantité, pas de qualité »

Une tendance globale en  France

Selon les analystes du cabinet ODA et Agritel, les rendements de blé sur la récolte 2016 seront en net recul. Leurs prévisions estiment une baisse de 9% des par rapport à l’année 2015 qui avait battu des records avec plus de 41 Mt. Les chiffres de cette année avoisineront d’avantage les 35 à 37 Mt.

Concernant l’orge, les premiers retours sont encore plus alarmants. S'il est difficile de donner les premiers chiffres, les céréaliers sont eux unanimes, la récolte est « catastrophique » d’après les dires de Maurice Caillaud (responsable céréales chez Unéal).

Une situation à risque pour les professionnels

2016 sera donc une année sombre et restera dans les annales à l’inverse de sa grande sœur de 2015 qui a battu tous les records. Les agriculteurs risquent de voir leur chiffre d’affaires divisé par deux.

Cet état est paradoxale avec ce qui se passe dans le reste de l’Europe avec notamment des rendements très importants. Nos voisins eux, n’ont pas subi les mêmes avaries que nous et voient leur récolte une nouvelle fois exponentielle.

Cela n’arrangera pas les agriculteurs français car les stocks de céréales vont être, pour 2016, abondantes alors que la part des français sera moindre. Du coup le prix de vente global n’en sera que peu impacté. Le prix de la récolte ne pourra pas couvrir les charges de l’année.

Une alerte et des discussions sont en cours avec le ministère de l’agriculture pour éviter des drames dans le milieu agricole et éviter que les cultivateurs ne mettent la clé sous la porte.

Reste à voir les chiffres définitifs et le retour des pouvoirs publics pour dresser le bilan de cette année 2016.

Derniers articles
Bineuse matériel agricole
vendredi 22 novembre 2019
Boitier connecté Karnott
mardi 19 novembre 2019
Ferme à vendre
mercredi 13 novembre 2019
Arracheuse à betteraves Holmer blanche 4000
dimanche 10 novembre 2019
Merci, votre mot de passe a été changé.
Merci, vous serez rappelez dans les plus bref délais.
Vous êtes désormais inscrit à la newsletter