Accueil / Actualités / Récolte 2017 : +34% de blé et -17% de raisins
mardi 29 août 2017

Récolte 2017 : +34% de blé et -17% de raisins

Suite au dernier article traitant des premiers résultats de la moisson 2017, nombre de professionnels s’attendaient à des résultats en deçà de leurs objectifs.

Le blé toujours au rendez-vous

Le rendement du blé sur cette année 2017 a connu une hausse de plus de 34% par rapport à l’année précédente. Malgré une météo capricieuse due au réchauffement climatique et au gel survenu au printemps dernier, le blé a réussi à atteindre une maturité et un niveau de protéines important.

Bien que cette hausse soit vue comme bénéfique sur la saison, il n’en va pas de même concernant sa revente sur les marchés. En effet, les récoltes mondiales ont été abondantes et le cours du blé n’a jamais été aussi bas. Les céréaliers se demandent si le fruit de leur travail ne sera pas vendu à perte…

La branche viticole fait « grise mine »

Avec un démarrage des vendanges précoce lié à une maturation des raisins trop rapide, les rendements, sur l’année en cours, subiront une perte d’environ 17%.

Malgré cela les viticulteurs tablent sur moins de produits transformés mais avec une qualité accrue. En effet, les crus 2017 comme ceux de 2015 bénéficient, d’après les experts, d’une finesse et d’un caractère classant cette année parmi les grandes à millésime.

A l’inverse du blé et des céréales en général, les viticulteurs peuvent fixer eux-même le prix de leur travail. Le vin français ayant une aura internationale, les professionnels pourront imposer leurs tarifs en fonction du volume vendangé et ainsi équilibrer leurs comptes.

Le marché des spiritueux haut de gamme génère plus de 10 milliards d’euros à l’export. Il s’agit du deuxième plus gros poste excédentaire du commerce extérieur de la France.

Les drones au service des vignerons

De plus en plus de vignerons optent pour l’utilisation de drones au sein de leur exploitation. Ces derniers ont permis de déclencher les vendanges en indiquant à l’exploitation le niveau de maturation des raisins.

Grâce à des boitiers spécifiquement développés pour ce métier, le drone est capable d’analyser les pieds de vigne et de vérifier le niveau d’azote, le besoin d’eau, la vigueur et le stade d’évolution de la plante. Cet apport technologique évite au vigneron d’effectuer des tests sur un échantillon important de ses vignes.

Retrouvez nos drones Parrot pour mettre en place votre agriculture de précision en fonction des exploitations.

Derniers articles
Toutes nos actualités